sensibilidad suspendida

(razón: allá)



que sí, que sí, que leo a Derrida..

« Mais à un certain point la promesse et la décision, c’est-à-dire la responsabilité, doivent leur possibilité à l’épreuve de l’indécidabilité qui en restera toujours la condition ? (…) Pour le dire en deux mots, la pensée déconstructrice de la trace, de l’itérabilité, de la synthèse prothétique, de la supplémentarité, etc., se porte au-delà de cette opposition, au-delà de l’ontologie qu’elle suppose. Inscrivant la possibilité du renvoi à l’autre, donc de l’altérité et de l’hétérogénéité radicales, de la différance, de la technicité et de la idéalité dans l’événement même de la présence, dans la présence du présent qu’elle dis-jointe a priori pour le rendre possible (…) ». (Derrida, 1993b : 126)

2 comentarios:

Suzu Kid dijo...

y lo lees en francés. yo leí a derrida. unos cuantos libros. no me sirvió de nada. es mejor leer sobre derrida.

La pequeña Delirio dijo...

pues yo leo a Derrida, a Foucoult, a BAudrillard... por aquello de sumirme en la posmodernidad, y entenderla...